Les Nuits des Forêts, du 7 au 16 juin 2024 - Focus sur la programmation en Outre-Mer

Festival d’envergure nationale et grand public, les Nuits des Forêts reviennent du 7 au 16 juin 2024 dans plus de 200 forêts partout en France métropolitaine mais aussi en Outre-mer, en Guyane et à la Réunion et pour la première fois à Mayotte ! Créé en 2020 en Île-de-France et d’envergure nationale depuis 2021, le festival les Nuits des Forêts a ensuite voyagé jusqu’en Guyane grâce à la mobilisation du Conservatoire des Espaces Naturels de Guyane en 2022. Un an plus tard, c’est au tour de l’Île de la Réunion de rejoindre l’aventure, suivie cette année par Mayotte !

D’année en année, l’appel de la forêt grandit et les activités en plein air connaissent un second souffle post-confinement. Imaginées et conçues pour célébrer et questionner les liens qu’entretiennent les humains à leur environnement, les Nuits des Forêts œuvrent au rapprochement des mondes forestier, culturel et scientifique, et souhaitent ainsi porter l’idée qu’un nouveau rapport au vivant est possible et ce, à l’échelle de chaque territoire.

Pensées comme une invitation à (re)découvrir la forêt proche de chez soi, les Nuits des Forêts œuvrent à sensibiliser les citoyens à l’importance des forêts. Pendant 10 jours, le festival permet d’aller à la rencontre de celles et ceux qui contribuent à l’entretien et à la protection des forêts, et de se reconnecter à la nature de manière sensible à l’occasion de spectacles, expositions d’œuvres et autres expériences atypiques et immersives, de jour comme de nuit.

Retrouvez tout l'Agenda en ligne

L’agenda des Nuits des Forêts en France d’Outre-mer !

En Guyane

La forêt guyanaise couvre 8 millions d’hectares (soit 96% du territoire), ce qui en fait le plus grand département forestier français. De type “tropicale humide”, elle est l’une des forêts à la biodiversité la plus riche au monde, avec notamment 1500 espèces d’arbres, ainsi qu’une faune et une flore aussi uniques que complexes et mystérieuses.

  • RÉSERVE NATURELLE DU MONT GRAND MATOURY // 9 ET 16 JUIN
    avec l’Association SEPANGUY

Le massif forestier du Mont Grand Matoury constitue un îlot de verdure, au cœur de l’urbanisation croissante de la commune de Matoury. Préservée, étudiée et visitée, il s’agit d’une des forêts périurbaines les mieux préservées de la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral.

À l’occasion des Nuits des Forêts, la réserve naturelle du Mont Grand Matoury vous invite à découvrir la forêt de nuit, et ce par le biais d’observations naturalistes et l’univers merveilleux du conte. Venez pénétrer, le temps d’une balade contée nocturne, une des forêts périurbaines guyanaises les mieux préservées.

  • SENTIER FORESTIER DU CEDEFOG À KOUROU
    avec le Centre de Découverte de la Forêt Guyanaise (CEDEFOG)

Le CEDEFOG vous accueille à Kourou sur un site naturel préservé afin de découvrir de multiples milieux forestiers, et ce à travers deux balades et un vernissage. Entre forêt de terre ferme, pinotière, crique forestière et mangrove, cet espace naturel ne manquera pas de
vous charmer. Parents et enfants, petits et grands, venez vous immerger dans le monde nocturne de la forêt guyanaise lors de la balade sensorielle «Les Sens en Éveil”, portant sur nos perceptions de la forêt la nuit, accompagnée d’un temps d’écoute du paysage sonore, ainsi que d’une exploration des couleurs à la frontale. La seconde sortie sera dédiée aux techniques photographiques en forêt la nuit.

Enfin, découvrez lors du vernissage, accompagné d’une performance des deux artistes, l’exposition de photographies de Julie Boileau et Tiwan au carbet du CEDEFOG, valorisant les pigments naturels issus de la forêt guyanaise.

À Mayotte

Ile volcanique de l’océan Indien au climat tropical humide, Mayotte abrite une biodiversité exceptionnelle : sur moins de 400 km², l’île héberge 610 espèces indigènes de plantes vasculaires (fougères, arbres, orchidées et autres plantes à fleurs). Il existe par ailleurs 7 espèces de mammifères indigènes ou endémiques, dont le Lémurien de Mayotte, appelé «maki», 137 espèces d’oiseaux, dont 14 endémiques tel que le «Drongo de Mayotte», et enfin 18 reptiles, dont 11 endémiques, comme le Gecko à rayures noires.

  • MANGROVE DE LA FORÊT DE LA BAIE DE BOUENI, À CHIRONGUI
    avec l’Association Mangrove Environnement

Cette mangrove est la plus grande de Mayotte, s’étalant sur près de 200 hectares. Forte d’une grande biodiversité, on y retrouve 28 espèces d’oiseaux, ainsi que les 7 espèces de palétuviers présents à Mayotte. L’arrière mangrove est l’une des plus remarquables de l’île. Les érythrines, les barringtonia et les heritiera sont autant d’espèces végétales structurant cette forêt d’arrière mangrove. Ce milieu est malheureusement en forte régression, et ce principalement à cause des défrichements et des remblais.

L’association Mangrove Environnement vous accueille à Chirongui pour une visite du patrimoine, à pied ou en kayak, afin de vous sensibiliser et de participer à la protection, la préservation et l’aménagement de la mangrove.

Débutez cette journée en vous laissant guider lors d’une visite de la mangrove, et participez à son nettoyage. Après un repas collectif, profiter d’un spectacle de chant et de danse traditionnelle, suivies de plusieurs activités sur la mangrove.

  • MANGROVE DE LA FORÊT DE LA BAIE DE BOUENI, À CHIRONGUI // 13 JUIN
    avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)

Le Comité français de l’UICN a, depuis 2012, proposé aux acteurs locaux de les accompagner pour aider à une meilleure protection de la biodiversité, patrimoine particulièrement vulnérable et menacé. Le 15 juin, venez (re)découvrir la mangrove de la Baie de Boueni ! Vous aurez l’opportunité de parcourir la richesse écologique de cet habitat et apprendrez à utiliser l’application mobile du Réseau d’Observation et d’aide à la gestion des Mangroves (ROM) afin de reconnaître les différentes espèces de palétuviers.

  • PARCELLE DE MALAVOUNE // 15 JUIN
    avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)

Le 13 juin, l’UICN vous accueille sur le site de la Malavoune pour une conférence interactive. Elle vous présentera l’agroforesterie à Mayotte et ses bénéfices, que ce soit pour la régénération des sols, le stockage de carbone, ou le maintien de la biodiversité, tout en assurant une autonomie alimentaire pour les mahorais. Des outils de communication seront diffusés, et afin de vous aider à comprendre les enjeux locaux de l’agroforesterie, l’UICN vous proposera de participer à un jeu de plateau : “Jéjé forêt”.

  • LAC DE KARIHANI, À TSINGONI // 8 JUIN
    avec le Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux de Mayotte (GEPOMAY)

Le territoire de Mayotte abrite une avifaune d’une richesse exceptionnelle : plus de 150 espèces d’oiseaux y ont été observées. Aujourd’hui, beaucoup de facteurs pèsent sur la biodiversité : destruction des habitats, espèces exotiques envahissantes, braconnage… Autant de raisons qui poussent GEPOMAY à tout mettre en œuvre pour protéger les oiseaux sur leur île. Protégé par le CdL et géré par le CD976, le lac Karihani, unique lac naturel d’eau douce de Mayotte, a la particularité de ne pas être alimenté par une rivière : son eau provient essentiellement des eaux de ruissellement. Propice à l’observation des oiseaux, des insectes, des reptiles et des mammifères, ce lac abrite également une flore riche et diversifiée. Par le biais d’une balade sensorielle, venez découvrir les oiseaux forestiers du Lac de Karihani, appréciez la beauté du site, et laissez-vous bercer par les chants d’oiseaux.

À la Réunion

Pour la troisième année consécutive, la Réunion participe aux Nuits des Forêts ! Ce territoire est l’un des départements les plus boisés de France, où les 120 000 hectares de forêts couvrent près de la moitié de la superficie de l’île. Comptant parmi les paysages naturels les plus remarquables au monde, elles abritent une faune et une flore uniques. Essentiellement situées au sein du Parc national de la Réunion ou appartenant au domaine public, elles comprennent de nombreuses réserves biologiques et naturelles.

Les 7, 8, 9, 11, 14 et 15 juin, l’association Plus, œuvrant à conjuguer une approche scientifique, sensible et originale des enjeux forestiers, vous propose pour la troisième année consécutive un riche programme pour (re)découvrir les forêts de l’île de la Réunion. Cette année, rendez-vous à la Forêt de l’Etang de Saint-Paul, Forêt des Makes, à la Forêt de la Rivière Saint-Denis, à la Forêt du Maïdo, à la Forêt de l’Etang de Saint-Paul, à la Forêt des Hauts-sous-le-Vent, et enfin, à la Forêt des Nuages !

  • FERME DE LA FORÊTS DES MAKES, A SAINT-LOUIS // 8, 9 ET 11 JUIN
    avec la SCEA de la Ferme de la Forêt des Makes

Située au cœur du Parc national de La Réunion, dans les hauts de Saint-Louis, la forêt départementalo-domaniale des Makes émerveille. Elle est composée de bois de couleurs et quadrillée de nombreux sentiers. 900 hectares de ce massif ont été classés en réserve biologique afin de protéger le patrimoine rare et remarquable de l’île. Cette forêt tire son nom d’un lémurien de Madagascar appelé le «Maki Vari» qui y aurait été introduit dans les années 1950. Les historiens émettent aussi l’hypothèse qu’il aurait pour origine un outil qu’on appelait «macque» utilisé pour tasser le chanvre.

FERME FORÊT UNION est un projet collectif de développement écologique, citoyen, économique, social et culturel, ancré sur le territoire de La Réunion. Il vise à réaliser un éco-système complet de village rural, intégrant habitat et activités économiques de productions et transformations alimentaires, de développement durable, de transmission de savoirs, de recherche et d’innovation, et d’actions d’animation du territoire. Pour les Nuits des Forêts, ils vous invitent à découvrir leurs actions, de jour comme de nuit, et ce par le biais d’un bivouac, d’une balade nocturne, d’un spectacle et de moments d’échanges.

  • LA FORÊT DE LA RIVIÈRE SAINT-DENIS // 7 JUIN
    avec le Parc National - Secteur Nord, Mathias Andrianantenaina, Clotilde Issert et Julia Colmet Daâge

La Rivière Saint-Denis fait partie des 13 rivières pérennes de La Réunion. Issue de la Plaine d’Affouches et de la Plaine des Chicots, la rivière parcourt les pentes de Saint-Denis du sommet des montagnes en battant des lames. Encaissée au cœur de remparts abruptes de 600 m de haut et traversant des espaces naturels sur la majeure partie de son linéaire, c’est uniquement en fin de parcours qu’elle traverse la ville et ce jusqu’à son embouchure baptisant ainsi ce quartier de Saint-Denis « Bas de la Rivière ». Sa partie forestière a largement reculé de part l’exploitation qui en a été faite dès le 17e siècle. Des espèces exotiques ont colonisé les berges et les remparts. Elle conserve de nombreuses essences endémiques et indigènes dans sa partie amont, notamment après la zone de captage. Le Bas de la Rivière est un couloir écologique, une connexion entre la mer et l’intérieur de l’île. Il permet, entre autres, la circulation des oiseaux migrateurs et des poissons et anguilles.

Le 7 juin, venez découvrir les secrets de cet écosystème par le biais de trois temps d’écoute, de sons et de vibrations dans le silence des voix des visiteurs. Le public sera invité à remonter la rivière en silence, prêt à suivre la voie du médiateur qui l’invitera à écrire sur le papier, comme tant d’autres avant lui, ces histoires géologiques, humaines, naturelles qui se transmettent.

  • FORÊT DU MAÏDO, À SAINT-PAUL // 7 JUIN
    avec Hugo Mir-Valette, le Parc National - SecteurOuest, GCOI et Astro Makes

C’est une forêt qui a un caractère multifonctionnel, elle s’étend sur 8.200 hectares et abrite des espèces rares. Elle fait partie de la forêt des Hauts sous le vent et offre une vue sur le cirque de Mafate. La forêt est ici dominée par un arbre emblématique au tronc clair, le Tamarin des Hauts endémique de l’île (acacia heterophylla), Les formes tortueuse des tamarins, la barbe de Saint-Antoine qui orne leurs branches, le jeu d’ombres et de lumières à travers leur feuillage léger, les brumes qui s’y accrochent donne à cette forêt un aspect mystérieux. Aux franges du parc national dans sa limite basse, la tamarinaie est en partie cultivée. Son bois précieux a donné toute sa noblesse à une ébénisterie locale de grande qualité.

Nombre de villas créoles doivent au tamarin leur charme, par leur mobilier raffiné mais aussi par les bardeaux qui couvraient traditionnellement toitures et façades. Le 7 juin, la Forêt du Maïdo vous invite à la découvrir grâce à une balade silencieuse. La nuit, dans la forêt, nous avons envie de raconter des histoires. D’ailleurs, la forêt elle-même en raconte. Elle souffle, siffle, bruisse, s’agite. C’est aussi le moment où la faune se sent en sécurité pour vaquer à ses activités. Dans les airs, sur le sol ou sous terre, trois cycles de vie se rencontrent et cohabitent de manière complémentaire, entre le jour et la nuit. Les étoiles font aussi partie de cette forêt, elles crépitent, scintillent et nous amènent à nous questionner sur notre nature depuis la nuit des temps.

  • FORÊT DES HAUTS-SOUS-LE-VENT, AUX TROIS BASSINS // 15 JUIN
    avec l’association Plus, Lova Mpagnesa et AIRJP Tagman

La forêt des Hauts-sous-le-Vent, aussi appelée forêt des Bénares ou forêt des Hauts de l’Ouest. C’est un vaste massif forestier s’étendant sur plus de 8200 ha, de 150 m à 2900 mètres d’altitude, il bénéficie d’un climat particulier qui allie fraîcheur, forte nébulosité et faible pluviométrie. Cette situation lui permet d’accueillir presque tous les étages de végétation, remarquablement conservés pour partie. On y trouve des forêts primaires aux essences endémiques ainsi que des forêts de cèdres du Japon. Elle abrite la réserve biologique intégrale de Bois de Nèfles et le Bois de Sans Soucis, un des derniers vestiges de la forêt indigène de montagne des hauts de l’Ouest. Concertation nocturne dialoguent entre le pinceau de AIRJP Tagman et la musique Folk de Lova Mpagnesa autour de la thématique de La Forêt. A l’issue d’une balade didactique au cœur de la forêt des Trois-Bassins avec les guides de montagne, le public se dirigera au coucher du soleil, vers une installation intitulée Concertation nocturne. Il y sera accueilli par le duo artistique AirJP-Mpagnesa, pour une contemplation visuelle et sonore.

  • FORÊT DES NUAGES, AU TAMPON // 15 JUIN
    avec l’association Chants des Forêts

La Forêt de Nuages, sanctuaire de bois et d’oiseaux endémiques et indigènes, située à 1100m à la lisière du Parc National à La Crète à Saint-Joseph et issue d’une zone agricole de de Géranium rosat, s’est reconstituée sous la pression des espèces exotiques envahissantes. Les gardiens des lieux, Nicolas et Grégory et Jean-Daniel poursuivre un travail de régulation pour laisser se régénérer cette forêt de bois de couleur et cultiver des plantes médicinales endémiques en agro-foresterie tout en protégeant la forêt et ses ressources. La Forêt de Nuages est partenaire de «La Route des Plantes, le chant des Forêts” depuis 2023.

Le 15 juin, la Forêt des Nuages vous ouvre ses portes pour une journée mêlant art, culture et pédagogie. Au programme : musique, balade didactique au coucher de soleil et contemplation visuelles et sonores... une programmation aussi magique que poétique.

  • FORÊT DE L’ÉTANG DE SAINT-PAUL // 14 & 15 juin

Situé à proximité de l’océan sur la côte ouest de l’île de la Réunion, l’étang de Saint-Paul constitue une zone humide unique, la plus vaste et la mieux préservée de l’île et de l’archipel des Mascareignes. Il s’agit d’un site majeur présentant un intérêt exceptionnel sur les plans faunistiques et floristiques, nécessaire au maintien d’équilibres biologiques originaux.

L’Etang Saint-Paul est une ancienne lagune née de l’apport de sables, graviers et galets provenant de la Rivière des Galets (issus des coulées de boues géantes de Mafate) qui ont comblé l'ancienne baie de Saint-Paul par l’action des courants maritimes. D’après les dernières études palino-écologiques menées par le CNRS sur l’Etang de Saint-Paul, un comportement fluvial (séparation des eaux de mer des eaux douces ou saumâtre) aurait été détecté il y a un peu plus de 2 000 ans.

Cet ensemble de conditions uniques est à l’origine du cadre physique et hydraulique original de l’Etang Saint-Paul. Ce contexte hydraulique favorable a permis l’installation d’une biodiversité typique de milieu humide mais aussi celle des premiers habitants de l’île autour de l’Etang.

Point de vue est un parcours poétique imaginé pour un environnement qui se compose de plusieurs écosystèmes modulés par l’homme. La programmation allie installation poétique, balades scientifiques et artistiques, exposition photographique et un atelier de Light Painting. Les créations dialoguent avec les espaces dans lesquels elles s’inscrivent, amenant un regard sensible sur les paysages qui nous entourent de jour comme de nuit. Chaque création proposera des points de vue qui engageront le corps pour observer et dirigera le regard sur un élément précis. Libre est le marcheur se déplacer de points de vue en points de vue en suivant les poésies qui ponctuent le paysage seul ou alors de suivre une balade pour les découvrir. C’est une expérience à vivre plus que des représentations auxquelles on assiste. Elles nous invitent à prendre le temps d’observer et de voir autrement.


0 COMMENTAIRE(S)

Aucun commentaire pour le moment

DÉCOUVREZ
NOS FORMULES

à partir de 3,00€ par mois

pour un accès intégral au site et à nos services

Cliquez ici pour découvrir toutes nos offres





ACHETER
un exemplaire
version papier ou PDF
Dernières infos en ligne

19.06.2024 | Réunion

« Plus de 1000 au compteur » : ces Réunionnais devenus accros à cette pratique



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | France

Législatives : 485 candidats investis par la majorité, 67 circonscriptions laissées à "l'arc républicain"



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | Réunion

Le centre LGBTQIA+ de Saint-Denis renaît de ses cendres



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | Réunion

12ème édition du festival Opus Pocus du 15 au 25 août



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | Réunion

Des médaillés du Mérite maritime participent à la Journée de la mer



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | Maurice

Iberojet lance une liaison directe entre Maurice et Madrid



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | Réunion

Fety Gasy avec Rajery - Une soirée en écho à la fête nationale malgache à la Cité des Arts



Lire
commentaires Réagir
19.06.2024 | France

Plus de 1.500 postes de professeurs des écoles non pourvus aux concours enseignants



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | Réunion

« Du riz dans ma Ville » : première récolte en milieu urbain



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | Réunion

Nouveau concept à La Réunion : "L'exceptionnel"



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | France

L'employeur ne peut pas exclure d'une formation un salarié en retard et effectuer une retenue sur salaire



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | Nouvelle Calédonie

Emmanuel Macron demande la levée des barrages, sans convaincre les élus



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | Réunion

Globice lance Balèn terla, l'appli dédiée à l'observation des baleines depuis le littoral



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | Réunion

Saint-Denis prise en exemple en matière d'éducation populaire



Lire
commentaires Réagir
18.06.2024 | Réunion

L'activité économique réunionnaise continue de résister en 2023, mais montre des signes d'essoufflement



Lire
commentaires Réagir