Le PAM alerte sur une crise humanitaire

Une crise humanitaire se profile dans le sud de Madagascar, avec des cas de famine et "un taux de malnutrition qui augmente crescendo", alerte le Programme alimentaire mondial (PAM), en raison d'une troisième année consécutive de sécheresse terrible. La forte récession liée à la pandémie de coronavirus aggrave encore la situation, souligne le PAM qui appelle à une "action urgente" et une aide d'urgence de près de 30 millions d'euros, alors qu'un tiers des Malgaches dans le sud du pays luttent pour trouver quelque chose à manger.

La sécheresse va se poursuivre en 2021 et les récoltes ont été mauvaises : Quelque 1,35 million de personnes vont se trouver rapidement "en situation d'insécurité alimentaire, soit 35% de la population de la région", souligne le PAM, qui a reçu le prix Nobel de la paix cette année. Ce chiffre a presque doublé par rapport à l'an dernier à la même période, souligne ce communiqué. La pandémie a fait disparaître beaucoup d'emplois saisonniers, qui permettent généralement de "traverser la période de soudure, qui culmine entre janvier et avril". "Pour survivre, les familles mangent des fruits de tamarin mélangés à de l'argile", explique Moumini Ouedraogo, représentant du PAM dans le pays.

Privés de pluie et de récolte, "les gens risquent de mourir de faim. Personne ne devrait avoir à vivre dans ces conditions". Les enfants, comme souvent, sont les plus touchés par la crise et la plupart ont abandonné l'école pour mendier, souligne le PAM. A Amboasary en octobre, trois enfants sur quatre étaient ainsi déscolarisés. La malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans dans les trois zones les plus touchées (Androy, Anôsy et Atsimo Andrefana) s'élève à 10,7%. Et selon les dernières projections, le nombre d'enfants susceptibles d'en souffrir "s'élève à plus de 135.000, dont plus de 27.000 sont classés comme sévères".

Le PAM fournit actuellement une aide alimentaire à près de 500.000 Malgaches dans le Sud et devrait, "compte tenu de la détérioration rapide de la situation", passer à 900.000 personnes, mais un soutien supplémentaire sera nécessaire, "bien au-delà de la période de soudure actuelle".


0 COMMENTAIRE(S)

Aucun commentaire pour le moment

DÉCOUVREZ
NOS FORMULES

à partir de 0,99€ par mois

pour un accès intégral au site et à nos services

Cliquez ici pour découvrir toutes nos offres




ACHETER
un exemplaire
version papier ou PDF
Dernières infos en ligne

23.04.2021 | Océan Indien

WEBCUP 2021 - Ouverture des inscriptions


Lire
Réagir
23.04.2021 | France

Un kit pour agir sur la charge de travail


Lire
Réagir
23.04.2021 | Réunion

Commission Permanente du Conseil Départemental


Lire
Réagir
23.04.2021 | Mayotte

Deux missions sur les violences juvéniles et l'insécurité attendues à Mayotte


Lire
Réagir
23.04.2021 | France

Les préfets évalués sur la mise en oeuvre d'un calendrier de mesures prioritaires


Lire
Réagir
23.04.2021 | Réunion

L'équipe municipale agit pour renforcer la sécurité des Dionysiens


Lire
Réagir
23.04.2021 | France

Les associations qui exercent une activité principale de nature économique sont éligibles au fonds de solidarité


Lire
Réagir
23.04.2021 | Nouvelle Calédonie

Un quart des emplois privés liés au nickel en Nouvelle-Calédonie


Lire
Réagir
22.04.2021 | Réunion

Impact de la crise sanitaire sur les revenus des réunionnais en 2020


Lire
Réagir
22.04.2021 | Réunion

1er trimestre 2021 : le trafic fret résiste


Lire
Réagir
22.04.2021 | Mayotte

Coopération avec Djibouti : les conventions avec Ali Sabieh et Tadjourah officiellement signées


Lire
Réagir
22.04.2021 | Réunion

Dotation globale de fonctionnement aux communes : 4ème année de hausse à La Réunion


Lire
Réagir
22.04.2021 | France

Cédric O annonce la labellisation de 9 nouvelles Communautés French Tech en France et à l'étranger


Lire
Réagir
22.04.2021 | France

Compte bancaire professionnel : est-ce une obligation ?


Lire
Réagir
22.04.2021 | Réunion

Une nouvelle case à lire inaugurée à Saint-Denis


Lire
Réagir